Lyric'Art Média

Faire de la culture la valeur la mieux partagée…

GENERALMAGAZINEMODENEWS

MODE : Le Kobourou Fashion Days 10 Célèbre le textile Béninois du 1er au 9 Décembre prochain…

Partagez!

La mode est le reflet d’une époque, d’un pays, d’une culture ou d’une population. Qu’elles soient vestimentaires, artistiques, musicales, décoratives…, quand on pense à la mode, on a en tête l’industrie de l’habillement, le luxe, les marques qui créent et développe les accessoires pour embellir le look. La création est donc au cœur des métiers de la mode, du textile et du luxe. Lorsque l’on parle textile, on pense souvent aux vêtements, qui peuvent exprimés l’identité d’un groupe, d’une région, d’un peuple.

Rodrigue GOTOVI alias Aladji Zoro, Consultant en développement culturel, Gestionnaire de carrière artistique, promoteur culturel, l’a si bien compris qu’il promeut depuis 10 ans déjà la mode identitaire à travers le Kobourou Fashion Days (KFD). Evènement majeur dans le paysage culturel septentrional en particulier et Béninois en général, KFD célèbre cette année le textile Béninois.

Sinclair Bellonne

LA Mag : Bonjour Rodrigues, votre évènement Kobourou Fashion Days est à ses noces d’étain cette année, quel bilan faites – vous de ce parcours?

GOTOVI Rodrigue : Le bilan est positif. Il est positif dans ce sens que Kobourou Fashion Days a permis de révolutionner la mode dans le septentrion et à Parakou en particulier. Aujourd’hui nous disposons de stylistes capables de créer et de compétir à l’international. Aujourd’hui nous avons de mannequins professionnels qui vont à l’assaut des podiums aussi bien au plan national qu’international, nous avons réussi à positionner la mode identitaire afin de le faire luire sur nous-mêmes et d’être fier de notre patrimoine culturel. Aujourd’hui il y a un foisonnement d’évènement de promotion de la mode dans le septentrion ce qui n’était pas le cas quand nous entamions cette aventure. Aujourd’hui les autorités politico-administratives comprennent mieux la pertinence de notre action. Aujourd’hui Kobourou Fashion Days est la plus grande plateforme annuelle de promotion de la mode identitaire dans le septentrion. En dix ans, nous avons réussi à mobiliser plusieurs gros partenaires financiers dont l’Union européenne pour le financement d’actions de développement et de renforcement des capacités techniques de créations et de production des acteurs béninois de la mode identitaire. En dix nous avons réussi à baliser le terrain pour nous permettre de créer une économie locale de la mode. Il est donc clair que nous avons fait un chemin certain mais tout n’est pas encore rose alors le combat pour la fierté identitaire se poursuivra.

LA Mag : 10 ans de présences sur la scène de la mode au Bénin et dans le septentrion, quelle appréciation faites – vous de ce secteur qui peine encore à s’imposer ?

GOTOVI Rodrigue : Le secteur de la mode est un secteur d’avenir. Il semble peiner à s’imposer encore à cause de la faiblesse de l’accompagnement institutionnel. Mais rassurez-vous ça avance plus vite qu’ailleurs et les années à venir nous édifieront. Il faut encourager l’éducation artistique à la base et démocratiser la mode afin d’inciter à une consommation de masse de la production nationale de biens et services de mode

LA Mag : après 10 ans de mise en œuvre les priorités sont – elles les mêmes ?

GOTOVI Rodrigue : Après 10 ans de mise en œuvre les priorités ne sont plus exactement les mêmes car tout en poursuivant les actions de renforcement à l’endroit des stylistes confirmés, nous privilégions actuellement la formation des plus jeunes et la mise en place d’une véritable industrie culturelle créative de la mode à la base.

LA Mag : Quelle sont les surprises de cette 10ème célébration ?

GOTOVI Rodrigue : Les innovations de cette année sont:

La tenue de la 10ème édition dans deux villes, Parakou et Cotonou ; L’instauration d’une compétition de stylisme à l’endroit des jeunes créateurs de mode pour célébrer chaque année le mérite d’un succès stories du secteur de la mode afin de servir d’exemple de réussite pour les plus jeunes. Cette année Lolo Andoche est à l’honneur. Et c’est le prix Lolo Andoche qui sera décerné au meilleur jeune styliste à l’issu de la compétition.

L’organisation d’un défilé de mode à la cascade de kota. Imaginez-vous un peu la beauté de cette activité ?

LA Mag : Quel est le processus créatif que vous appliquez pour promouvoir le textile béninois ?

GOTOVI Rodrigue : Le Patrimoine cultuel est en amont et en aval de notre processus de création.

LA Mag : Que diriez – vous pour conclure !

GOTOVI Rodrigue : Je remercie toute la presse pour l’accompagnement depuis 10 ans. Je remercie les autorités à divers niveaux et les populations pour tout le soutien et j’invite les populations de Parakou et Natitingou à sortir massivement, respectivement le 1er et 2 décembre à l’espace culturel WINDEKPE et les 9 décembre à la maison TV5 de Natitingou pour découvrir le meilleur de la mode identitaire au Bénin car ce qui nous rassemble doit nous ressembler.

@LAM/SB

Découvrez plus de contenus en téléchargeant gratuitement le Magazine « Lyric’Art Mag N°74 »! Cliquez ici!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *