TRIBUNE N°4 / Promotion du 7ème Art : le cinéaste Fredy Boris AGBLO dévoile le Festival International de Film « Allons au Cinéma »

Partagez!

Lyric’Art reçoit aujourd’hui monsieur Fredy Boris AGBLO, cinéaste béninois, acteur culturel et promoteur du Festival International de Film Allons au Cinéma. Pourquoi ce festival et quels en sont les tenants et les aboutissants ? Restez avec nous pour mieux découvrir ce festival annuel rotatif qui va s’organiser dans les pays d’Afrique subsaharienne à partir de 2022 !

Par Dorcas ORICHA (Stg)

Lyric’Art Tribune : Bonjour monsieur. Merci d’avoir accepté notre invitation. Veuillez vous présenter.

Freddy AGBLO : Je réponds au nom de Boris Fredy AGBLO, je suis cinéaste béninois.

Lyric’Art Tribune : Merci monsieur Fredy. Pour commencer, dites-nous ce qu’est le FIFAC ?

Freddy AGBLO : Le FIFAC, c’est un festival, comme vous l’avez dis c’est le Festival International de Films Allons au Cinéma.

Lyric’Art Tribune : D’où est parti l’intention d’organiser le FIFAC ?

Freddy AGBLO : Bon je dirai que, l’idée est née depuis 2017, où nous étions à un rendez-vous cinématographique à Ouagadougou, Lors d’une soirée j’ai échangé avec un amis producteur Burkinabé sur les véritables problèmes du cinéma Africain. Dans nos échanges il est ressortir qu’il existe très peu de rencontre cinématographique sur le continent et que le jeune cinéaste africain manquait de formations dignes. Nous avons compris qu’il fallait aussi créer des rencontres pour permettre à beaucoup d’autres jeunes cinéastes de bénéficier des opportunités afin de mener à bien leurs projets de film. Nous avons le Ouaga Film Lab et biens d’autres rencontres qui font un bon travail sur le plan du développement et de coproduction en Afrique. Ces rencontres permettent aux jeunes cinéastes de pouvoir s’en sortir dans le milieu cinématographique. Donc nous avons décidé de créer d’autres rencontres cinématographiques en Afrique principalement au Bénin qui en a vraiment besoin pour pouvoir permettre aux jeunes cinéastes de  s’offrir des opportunités de diffusion, de rencontre, de développement de projet, de coproduction, faciliter aussi cette machine là pour les jeunes cinéastes Africains.

Lyric’Art Tribune : Pourquoi « allons au cinéma » ?

Freddy AGBLO : Nous avons choisi Festival International de Films Allons au Cinéma parce que le constat est que les gens confondent aujourd’hui cinéma et télévision ; le cinéma n’est pas la télévision. Aller voir un film au cinéma est différent de voir un film à la télé. Le public africain à du mal à suivre des films en salle parce que les salles de cinéma sont fermées. On attend seulement les festivals notamment le FESPACO et bien d’autres. Nous avons choisi ce nom aussi pour envoyer ces films à la rencontre du public. Nous voulons à travers ce festival redonner la culture du cinéma au peuple africain. Nous voulons drainer le public africain autour du cinéma. C’est pourquoi nous avons dis  »Allons au Cinéma ».

Lyric’Art Tribune : quel sont donc les objectifs de ce festival.

Freddy AGBLO : l’objectif général est de contribuer au développement du secteur cinématographique africain et béninois parce que c’est le Bénin qui va accueillir l’édition de 2022. En second lieu nous comptons aussi donner l’occasion à la jeunesse africaine de se faire former, de se rendre vraiment professionnel dans ce secteur parce que les films africains sont riches en idée mais souvent pauvre en technique d’écriture et en technique de réalisation. C’est aussi de créer des cadres d’échanges et de rencontre cinématographique entre les réalisateurs, les producteurs et les différents programmes qui offrent des opportunités aux cinéastes à travers le monde entier. C’est également offrir des opportunités de formation.

Lyric’Art Tribune : le festival attend combien de pays ?

Freddy AGBLO : Pour la participation au FIFAC 2022, ce sont tous les pays du monde entier mais les cibles directes de l’activité sont les pays de l’Afrique subsaharienne parce que le constat est que le cinéma peine à décoller dans ces pays. Mais les appels à films sont ouverts à tout les pays du monde entier.

Lyric’Art Tribune : quand et comment participer aux appels à films et à projets ?

Freddy AGBLO : Merci pour la question, les appels à films et appels à projets pour le FIFAC seront lancés impérativement le 01 Novembre 2021. Pour postuler il faut se rendre sur le site web FIFAC www.allonsaucinéma.com et suivre les indications. Ce site vous permet d’avoir les règlements et les détails sur comment vous inscrire et participer. Vous y trouverez aussi comment apprêter vos projets et vos films afin de pouvoir postuler au FIFAC 2022 qui va se dérouler au Bénin.

Lyric’Art Tribune : quelles sont donc les activités prévues lors de ce festival ?

Freddy AGBLO : Les activités sont catégorisées.

  • le FIFAC création qui va se dérouler sur une semaine au CCRI John SMITH de Ouidah. C’est une résidence d’écriture destiné à quatre projets de films accompagné par leurs auteurs réalisateurs. Et à côté, nous invitons aussi les producteurs désireux d’accompagner ces projets en production à venir faire des ateliers de formation.

Il y a aussi deux autres ateliers qui sont directement liées au FIFAC création : l’actorat animé par une star de Bollywood et la direction photo animé par un spécialiste de nationalité suisse. Les deux autres ateliers sont animés par une française et un Belge.

  • le FIFAC diffusion. Nous aurons des films en hors compétition et des  films en compétitions nationale et international. Elle va se déroulé dans les villes touristique du Bénin Ouidah et Natitingou
  • Le FIFAC clubs qui concerne un peu les masters class, les conférences, des débats, des rencontres etc ….
  • Le FIFAC village qui va se dérouler dans la ville de Natitingou. C’est en quelques sortes une petite foire que nous installons et ça permet à tout le monde de venir installer tout ce qu’on peut vendre dans une foire.

La cérémonie de clôture organisée en dîner de gala va se dérouler à Cotonou afin de permettre à tous le monde de reprendre son vol et de rentrer chez lui.

Lyric’Art Tribune : Vous l’avez déjà évoqué un peu plus haut le FIFAC va se dérouler au Bénin. Alors quelle ville va accueillir l’événement ?

Freddy AGBLO : Déjà à partir du 1er Avril le village du FIFAC sera installé a Natitingou est les ventes pourront démarrer. Le 09 avril à Ouidah nous allons lancer officiellement le FIFAC avec les divers ateliers  et le 16 avril les diffusions de film vont être lancées ainsi que le FIFAC club a Natitingou. Soulignons qu’il aura des projections de film à Ouidah au même moment à Natitingou et si possible à Cotonou si nous arrivons à avoir CANAL Olympia avec nous. Le 20 Avril nous irons à Cotonou et le 22 nous clôturons le FIFAC.

Lyric’Art Tribune : organiser tout ça nécessite beaucoup de moyens, quels sont les partenaires du festival

Freddy AGBLO : Effectivement il y a des partenaires qui nous ont déjà fait confiance et qui apprécie le sérieux et l’envergure de l’évènement. Nous espérons que d’autres feront pareil pour faire de cet évènement un grand rendez – vous panafricain du Cinéma ! Pour le moment mous avons des collaborations avec quelques grand festival de l’Europe et quelques entreprises

Nous espérons toujours la coopération suisse, Moov Africa, MTN, SOBEBRA, NSIA assurance, les mairies des villes qui vont accueillir les activités du FIFAC, La Loterie National, le Groupe CANAL+ et bien d’autres.

Lyric’Art Tribune : un appel à lancer ?

Freddy AGBLO : Je profite pour lancer un appel à toutes les institutions. Ils ne seront pas déçu s’il s’engage a nos coté puisque le FIFAC fera parlé de lui dans le monde. Dès qu’il s’engage ce sera aussi pour eux l’occasion de communiquer et de vendre leur produit, de faire la propagande de leurs activités et de gagner en visibilité.

Lyric’Art Tribune : Nous vous remercions également monsieur Freddy AGBLO et vous souhaitons plein succès pour la suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *