SNews/Bénin – PAP/SSR : 1200 filles apprenties consultées et prises en charge de façon ambulatoire à Parakou

Partagez!

L’accès à la santé est une priorité nationale surtout en ce qui concerne les couches vulnérables et sensible. Ainsi, dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’Appui à la Promotion des droits des femmes et de la Santé Sexuelle et reproductive – PAP/SSR mise en œuvre par l’ONG AJDAC sur financement de l’Ambassade de France au titre des fonds PISCA 2021, il a été prévu une tournée médicale de consultation ambulatoire au profit de 1160 filles déscolarisées et en situation d’apprentissage réparties dans les 58 villages et quartier de ville de Parakou. Cette mission conduit par notre équipe médicale sous la supervision de l’ONG AJDAC s’est déroulée du 28 Août au 25 Septembre 2021 à Parakou

F. Sinclair

Conformément à la programmation établit par l’ONG AJDAC, les consultations ont démarré par le quartier Ladji-Farani Petit Père où se situe le siège de l’ONG à Parakou. Pour cette première séance, le centre d’écoute et d’assistance – conseil en SSRD logée dans ledit siège a servi de cadre pour les consultations qui ont reçu une vingtaine d’apprenties. Il s’en est suivi pour cette journée inaugurale des consultations ambulatoires dans les quartiers de Nima Sokounon et Banikani Face Eni. Au total une soixantaine de filles déscolarisées ont été prise consultées, dépistées et prises en charge. Parmi elles une quarantaine étaient atteintes de différentes infections sexuellement transmissible et mise en traitement gratuitement.

 

Ainsi, grâce à la stratégie mise en place par l’ONG AJDAC, les 58 villages et quartiers de ville de Parakou ont reçu la visite des équipes médicales affectées à la consultation et la prise en charge ambulatoire. Une clinique mobile a servi de cadre aux différentes consultations.

Au total 1200 apprenties ont été consultées et prises en charge dont 375 dépistages du VIH (aucun positif), 999 autres infections sexuellement transmissibles et 500 méthodes de contraception (Pilule, Jadell, Injectable) mise en place. Les catégories socioprofessionnelles les plus touchées sont les couturières en premier lieu puis les coiffeuses, les tisserandes et les autres corps de métiers.

 

Rappelons que l’objectif de départ était la consultation et la prise en charge de 1160 filles déscolarisées et en situation d’apprentissage. L’équipe a donc opérer un dépassement du taux prévu, un dépassement qui dénote de la réussite des différentes phases du projet mais aussi de l’existence du besoin au sein de la cible choisie par l’ONG AJDAC.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *