Social News : AEJT-Bénin « La situation des droits humains n’est pas du tout reluisante dans le monde entier ces six derniers mois mais encore moins au Bénin. l’AEJTB propose les sessions de formation d’éducation aux droits humains pour les faire connaitre aux populations et pour renforcer la capacité des acteurs du domaine… »

Partagez! (Share!)

La notion des droits humains est une thématique dont la portée et l’importance dépassent les frontières géographiques et s’imposent de fait à toute personne. Ici ou ailleurs, les actions en faveur de la promotion et la défense de ces droits sont légions tant par les Gouvernements, les Institutions Internationales mais aussi les Organisations de la Société Civile dont la proximité des populations en font des orateurs crédibles.

L’Associations des Enfants et Jeunes Travailleurs du Benin (AEJT-BENIN) travaille en synergie avec d’autres Organisations depuis dix-huit ans dans le domaine de la Protection de l’enfance, la promotion de ses Droits et l’amélioration des conditions de vie et de travail des Enfants et Jeunes Travailleurs (enfants de rue, enfants migrants ou en mobilité). L’AEJTB est par ailleurs l’initiateur de « la Trousse des douze (12) droits prioritaires de l’enfant » qui lui valut le mérite depuis 2015 de disposer du Statut d’Observateur à l’Union Africaine.

Fidèle à ses idéaux, Promouvoir les Droits Humains en générale et les Droits de l’enfant et des Femmes en particulier, l’AEJTB, en collaboration avec ses partenaires propose des sessions de Formation d’Education aux Droits Humains à l’endroit des travailleurs sociaux et jeunes étudiants du 10 au 22 Septembre et du 08 au 20 Octobre à Obama Center à l’UAC.

De quoi est-il réellement question et quels sont les tenants et aboutissants de cette action aussi salutaire qu’utile ? Suivez la suite de cet article pour en avoir le cœur net.

Par Landry ALLOWANOU

Social News : Bonjour Mr Jean-Gilles, vous répondez au nom de l’AEJTB dans le cadre de cet interview. Pour commencer, merci de vous présenter.

AEJTB : Bonjour, on m’appelle Jean-Gilles HOUMENOU, je suis éducateur international en Droits Humains et responsable de la protection de l’enfance au niveau de l’Association des Enfants et Jeunes Travailleurs du Bénin (AEJTB).

Social News : Pourquoi une Formation d’Education aux Droits Humains dans le contexte sociopolitique actuel ?

AEJTB : La situation des droits humains n’est pas du tout reluisante dans le monde entier ces six derniers mois mais encore moins au Bénin. Prenez par exemple le dernier rapport 2017-2018 d’Amnesty International, vous verrez qu’il y a beaucoup de droits humains qui ne sont pas respectés dans le pays notamment les droits économiques et sociaux. Si vous prenez également les recommandations du dernier examen périodique universel (EPU) du haut-commissariat des Nations Unies sur le Bénin, vous verrez aussi que beaucoup de droits humains ne sont pas respectés. C’est de cette situation qu’est née les sessions de formation d’éducation aux  droits humains pour les faire connaitre aux populations et pour renforcer aussi la capacité des acteurs du domaine parce que les droits humains sont importants et c’est les seuls qui garantissent le respect de la dignité humaine. Ces droits protègent également les valeurs inhérentes telles que le respect de l’être humain. Ils assurent la protection fondamentale de la personne humaine en temps de guerre comme en temps de paix. Voilà ce pourquoi nous avons décidé de les faire connaître à travers les formations d’éducation aux droits humains.

Social News : Quels seront les impacts de ces formations sur le quotidien des participants et de leur organisation de tutelle ?

AEJTB : Les impacts de ces formations pour les participants sont énormes. Nous allons les former sur des thématiques surtout relatives à la convention des Nations Unies relative aux droits de l’enfant et bien d’autres thématiques. Ils seront bien outillés pour pouvoir continuer dans le domaine de la protection des droits de l’homme et nous allons leur permettre également d’être en contact avec beaucoup d’experts des droits de l’homme au cours de cette formation. Après la formation , nous allons les accompagner sur des projets qui vont dans le sens de la protection des droits de l’homme sur lesquels nous allons les suivre sur six(6) mois.

Social News : Quelles sont les perspectives que cette formation offre à court et à long termes aux participants ?

AEJTB : accompagner le gouvernement à mettre en place les recommandations de l’Examen Périodique Universel (EPU) de 2017

Veiller au respect des droits tout en organisant des formations d’éducation aux droits humains

Sélectionner les meilleurs participants de cette formation et leur permettre d’aller au Canada pour pouvoir continuer cette formation et devenir Educateurs en Droits Humains à partir de novembre prochain.

Social News : Quel est l’apport des autorités gouvernementales  dans cette formation ?

AEJTB : Je salue ici l’effort que  le Gouvernement et l’Assemblée Nationale ont déjà fait en jouant le même rythme pour la mise en place de la Commission Béninoise des Droits de l’Homme. Nous souhaitons que ça aille au-delà de la mise en place de cette commission pour que le Bénin qui était respecté entre temps en matière de valeur continue de porter ce standard.

Social News : Avez – vous un appel à lancer pour finir ?

AEJTB : je vous remercie d’abord pour le travail que vous faites pour permettre à ce que nos activités soient connues. A l’endroit de la population, nous les invitons à postuler massivement à cette formation, en parler autour d’eux pour que le respect des Droits de l’Homme soit une réalité dans notre pays. Je vous remercie.

Social News : Merci pour votre disponibilité et bonne suite dans votre combat pour la défense des droits Humains.

Cliquez ici pour suivre la formation : https://goo.gl/forms/Elom5Vasqf4OyMl33

 

Lyric’Art Social News 006  /Septembre  2018, Par Landry ALLOWANOU


Partagez! (Share!)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *