News : Bénin/SESSION DE FORMATION SUR LES DROITS HUMAINS – Les Jeunes Etudiants et activistes des droits humains désormais outillés pour la cause

Partagez! (Share!)

L’Association des Enfants et Jeunes Travailleurs du Bénin (AEJTB) a organisée avec l’appui de Equitax une session de formations sur la notion des droits humains notamment ceux des enfants et des jeunes travailleurs. Ainsi, du 10 au 13 Septembre, les participants à cette session verront leur capacité renforcé sur les notions des droits humains et les mécanismes d’appropriations. Les assises ont débuté ce Lundi 10 Septembre 2018 à l’Université d’Abomey-Calavi (UAC).

Par Landry ALLOWANOU & Flora DODJINOU

La salle Obama Center de la Zone Master de l’UAC a servi de cadre pour entretenir les Etudiants, juristes, membres des organisations non gouvernementales sur la thématique des droits humains notamment ceux des enfants et des jeunes travailleurs.

Cette initiative de l’AEJTB est née du constat selon lequel beaucoup de Béninois ignorent aujourd’hui leur droit et s’indignent de la gouvernance. Durant ces quatre jours de formation les participants seront entretenus sur des thèmes comme : « Rôle de l’éducation aux droits humains dans le processus du changement et du développement ; Etude du code de l’enfant en République du Bénin ; Etude de la convention des Nations Unies relative aux droits de l’enfant (CDE) » etc. Ces différents thèmes seront développés par des experts du domaine tels que Jean-Gilles HOUMENOU, Educateur International en droits humains et Responsable de la protection de l’enfance à l’AEJTB ; Arnaud VITOULEY, activiste des droits humains, Membre de Amnesty International, Journaliste indépendant, Spécialiste des questions éducatives et Président de l’Organisation « OUR WORLD A FAMILY » ; Clément CAPO-CHICHI, expert à la Commission Africaine des droits de l’homme, Ex Directeur de Amnesty International Bénin et OGOUMA AYENA Salomon, Educateur International en droits humains et Secrétaire permanent de l’autorité centrale en matière d’adoption internationale au Bénin.

Selon les propos de Roland BADA, représentant du coordonnateur national de L’AEJTB, « cet atelier est organisé pour non seulement sensibiliser mais aussi former et informer les participants sur les droits humains et comment les concrétiser. A eux maintenant de servir de tremplin pour la promotion de ces droits dans leur milieu respectif ».

Pour Oreste Arnaud VITOULEY, « Nous sommes dans un pays où la majorité des citoyens ne connait pas leur droit. Commençant d’abord par la constitution, la plupart des jeunes ne lisent pas la constitution, ne savent pas les limites qu’imposent la constitution aux dirigeants du pays » il ira plus loin en précisant que même si aujourd’hui « les jeunes s’indignent de la gouvernance,  ils n’ont pas l’information, les outils et ne connaissent pas les mécanismes qu’il faut utiliser pour répondre ou pour pousser l’exécutif à aller dans le sens du respect des droits de l’homme ». Il finira en affirmant que « nous avons encore un gros effort à faire au Bénin pour pouvoir faire respecter, garantir la dignité humaine à chaque citoyen et faire en sorte que tout être humain soit dans un ensemble qui se préoccupe de son bien-être et de son épanouissement ».

Quand les peuples s’éveilleront et connaîtront leur droit, les dirigeants n’auront plus d’autre choix que de faire de la question des droits de l’homme, une priorité.

@Lyric’Art News / Septembre  2018

 

 


Partagez! (Share!)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *