News/Bénin : Lancement du Fond PISCCA 2021, 17 OSCs pour améliorer les conditions de vies des filles et femmes au Bénin

Partagez!

Le fonds d’appui aux Projets Innovants des Sociétés Civiles et Coalitions d’Acteurs (PISCCA) a prêté l’Institut français de Cotonou ce jeudi 10 juin 2021 pour le lancement officiel de l’édition 2021. Financé par l’Ambassade de France au Bénin, ce Programme vise à soutenir les initiatives de la Société Civile béninoise en améliorant les conditions de vie des filles et femmes vulnérables.

Sinclair F.

L’ambassadeur de France au Bénin, Marc VIZY a procédé dans la matinée de ce 10 Juin au lancement official des PISCCA 2021 à l’institut français de Cotonou. Financé par la représentation française au Bénin, ce dispositif couvre un large éventail de secteur dont la finalité reste essentiellement le bien-être socioprofessionnel, culturel et sanitaire des filles et femmes vulnérables au Bénin. Cette année, 17 projets retenus au titre du fonds d’appui aux PISCCA, font objet de ce lacement auquel les responsables des différentes OSC Bénéficiaires sont conviés.

 L’Ambassadeur de France au Bénin, dans son discours de lancement est revenu sur les tenants et les aboutissants de ce fond : « Au Bénin, ce fonds privilégie la mise en œuvre de projets très opérationnels. Ainsi, en 2019 et 2020, 22 projets étaient consacrés à l’insertion sociale et professionnelle de 909 jeunes vulnérables, dont 705 jeunes filles. 300 jeunes filles ont pu réintégrer l’école grâce à un soutien scolaire adapté et 609 jeunes dont 405 filles ont bénéficié de formations qualifiantes dans divers secteurs tels que le bâtiment, l’artisanat, l’agriculture et l’élevage. 93% d’entre eux sont aujourd’hui en activité. 553 jeunes exercent en coopérative ou en indépendant et 56 ont trouvé un emploi ou un contrat en sous-traitance. Il poursuit en précisant que les 17 OSC retenues ont démontré leur capacité à prendre en compte ces orientations et qu’il s’en félicite.

 Quant à la Vice-présidente de la Maison de la Société civile, Léontine IDOHOU, partenaire technique des PISCCA, “Discrètement mais efficacement, il y a eu de grandes avancées. On n’en parle pas, peut-être parce qu’on ne le sait pas” mais avant les PISCCA, très peu d’autres partenaires techniques et financiers croyaient que des projets de courte durée ne pouvaient conduire à de réels changements sociaux. Pourtant, les PISCCA l’ont fait et les refont au quotidien et d’autres partenaires nous ont emboité le pas. A la MdSC, nous plaidons pour l’organisation d’un colloque sur l’insertion socioprofessionnelle des jeunes au Bénin : cas des PISCCA.

 “Aux lauréats des PISCCA 2021, je voudrais dire que le niveau de la barre des PISCCA est tel qu’aujourd’hui, vous ne pouvez que faire mieux que vos prédécesseurs”, a-t-elle conclue.

 Il est à noter que ce lancement intervient au second jour d’un atelier de renforcement des capacités des responsables des OSC Bénéficiaires sur la gestion d’un financement dans le cadre du dispositif PISCCA conduit par la MdSC et qui a eu pour cadre “le Chant d’Oiseau” à Cotonou.

 Rappelons que les 17 projets sélectionnés par l’Ambassade de France à Cotonou ont reçu des subventions d’un montant global de 201 575 574 FCA, pour donc des activités destinées à améliorer les conditions de vie des filles et femmes au Bénin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *