155 vues

ENTRETIEN : AS BRILLANT, « Je vais demander aux animateurs de la vie culturel le du Bénin d’être solidaire car on ne peut faire décoller la musique béninoise dans l’individualité … »

Longtemps demeuré dans l’ombre pour semble t-il des raisons personnelles, il ne demeure pas moins un talent confirmer de la musique Béninoise. Serge AHOSSSI alias As Brillant sort enfin ses griffes illustratif de ce titre «Do Sin» de son single qui bat les records ces temps ci. Nous le recevons pour vous sur ce numéro de votre magazine.

Lyric’Art Mag : Bonjour Serge, pourquoi ce long moment dans l’ombre ?

As Brillant : Bonjour Lyric’Art Mag. Vous savez en toute chose il faut chercher la perfection , si je prend la musique comme une guerre je ne peux y aller sans être bien armé, donc ce long moment dans l’ombre m’a donné de l’expérience car j’ai participé à plusieurs concours de chants et j’ai reçu beaucoup de conseils de quelques aînés du showbiz Aujourd’hui je me sens apte pour embrasser une carrière professionnelle Artistique. Il faut aussi reconnaître que la musique au Bénin n’est pas Chose facile c’est affaires de moyens

Lyric’Art Mag : qu’est-ce que votre musique apporte de plus à la Jeunesse ?

As Brillant : Moi je prend la musique comme une mission que Dieu m’a confié car si l’éternel m’a donné ce don c’est pour apporter un plus à l’humanité, donc à la jeunesse j’apporte un message de conscience, tirer une leçon de vie dans une chanson est capitale pour moi

Lyric’Art Mag : quel sont vos projets à venir ?

As Brillant : Après la promotion de mon Single»Do sin « je vais lancer un autre Single pour chercher toujours plus de visibilité et confirmé à mes Fans tout le bien qu’ils disent de moi et l’album viendra par la suite.

Lyric’Art Mag : un appel à lancer ?

As Brillant : Je vais demander aux animateurs de la vie culturelle du Bénin d’être solidaire car on ne peut faire décoller la musique béninoise dans l’individualité, et à nos dirigeants je demanderai de mettre en application les différentes réformes en cours pour redynamiser le secteur parce que nous les artistes nous voulons les actes concrets pour la bonne santé de la musique Béninoise

Lyric’Art Mag : votre mots de fin ?

As Brillant : Je remercie Lyric’Art Mag pour tout ce que vous faites pour mettre en valeur la culture Béninoise et surtout merci de m’avoir donné l’opportunité de m’exprimer, Que l’éternel vous assiste et vous inspire d’avantage. Je dirai à tous mes fans qu’on ne lâche pas l’affaire , qu’on a du bon chemin à faire ensemble, le meilleur reste à venir, Dieu nous garde

Lyric’Art Mag : merci et bonne continuation à vous.

 

Lyric’Art Mag N° 0050 – Février 2018, itw: Sinclair Fadonougbo

Pour lire gratuitement l’intégralité,

 

 

Partagez! (Share!)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *